Il me regarde

Publié le par lyanne

Cette statue est si vraie ! Grandeur nature dans un parc...


La relation est si juste... Lâcher prise en confiance, en sachant qu'il n'y a que douceur à recevoir de la force de l'homme... Présence aux sens, ce regard attentif de celui qui sait et sent ce qu'il fait... Et il y a tant de douceur, dans le soutien des épaules... Et il y a tant de donner et recevoir dans les deux mains qui se rejoignent...

Donner, mais surtout proposer... sans imposer la force de ses souhaits, sans déception de ce qui n'est pas reçu... Tu proposes autre chose ? Délicatesse de chaque seconde... Tu écoutes ce qui est reçu, ce qui fait plaisir ?  

Attendre de recevoir sans aller prendre... Attendre ce qui est offert, ne pas devancer...

 Une autre vue !

Publié dans Hommes et femmes

Commenter cet article

janebella 12/04/2008 20:16

coucou lyane, je vais à lyon le 28 je ne sais encore pas comment ça va s'organiser, c'est une formation...Mais j'ai vu ton annonce sur un autre site et je te remercie de poster de temps en temps sur mon site. très fatiguée en ce moment je ne fais plus grand chose j'attends mes vacances. Janebella.

lyanne 13/04/2008 22:31


coucou janeballa, je serai à Paris le 28 je ne sais encore pas comment ça va s'organiser, c'est une formation... C'est pratique, un vrai copié collé ! ;) Je passe toute une semaine à Paris en
fait et redescends le 1er mai. Ton écriture provoque plus que la mienne, mais m'inspire souvent !


Lyne Achevez 10/04/2008 15:16

Très belle statue en effet, l'abandon d'une femme à un homme, c'est ce qui est le plus difficile à avoir aujourd'hui Sans cet abandon total à l'autre, je pense qu'on ne peut pas aller jusqu'au bout d'une relation et en retirer tous les plaisirs...

lyanne 10/04/2008 19:58


Pour moi, le manque d'abandon est du à la différence de rythme homme - femme, les hommes veulent s'abandonner trop vite ! (en toute sincérité de partage de leur part d'ailleurs) Ils précèdent et
vont trop vite au lieu de guider et surtout d'accompagner... Comment s'abandonner quand le moindre signe de "départ" les accélère ?