Marche dans tous les sens...

Publié le par Liane

Week-end de marche avec un guide, mais qui ne nous guidait pas à l'extérieur, car il découvrait aussi la région des Vosges. 
Je retrouve mon approche sensorielle de jouir de chaque instant.
Sommes-nous bien présents ?
Comment marchez- vous ?
En discutant ? En pensant à plein de choses et en rêvassant ?
Ou bien faites-vous le vide pour l'emplir du moment vécu,
pour vous remplir du paysage et de tout ce qui vous entoure...
Le lieu et le moment,
ici et maintenant.
Le vrai présent, un vrai cadeau.

Chacun a ses trucs pour être présent, certains l'ont découvert en risquant leur vie à la guerre, d'autres dans les sports extrêmes, mais est-ce possible d'appliquer à la vie tranquillement vécue chez soi, ce qu'on apprend dans des situations demandant une présence absolue pour sa survie même ?

La vie moderne laisse bien trop de place au petit vélo qui tourne dans la tête, et vivre intensément avec ce qui nous entoure est rarement vital, et plus une source de stress peu agréable.

La marche est le meilleur moyen de concilier le bonheur d'un cadre naturel avec une pratique quasi de yoga, l'exercice qu'il nous faut, sans non plus se blesser. Mais voilà, dans cette pratique banale et sécurisée, nous ne profitons pas de tous ses bienfaits...

Daniel Zanin a appelé sa pratique la marche consciente.
Il est difficile de comprendre avec deux mots ce que c'est.
Différentes motivations à participer, mais tout le monde devrait aller faire une journée avec Daniel,
puisqu'on marche tous les jours !
La preuve qu'il faut y aller, il y avait 3 accompagnateurs en moyenne montagne.
Seuls ceux qui sont les moins ignorants savent qu'ils peuvent apprendre encore...
Alors pour vous ?
- Simple préparation au trek pour marcher plus facilement, en respirant de façon juste, pour une meilleure endurance et avec moins de risque de blessure.
- Découverte de son monde intérieur autant que du monde extérieur.
- Des éléments de connaissance de soi que vous trouvez aussi dans le taï-chi par exemple, en plus simple.

Des exercices jalonnent la journée.
Avec application directe.
Une journée ou deux avec Daniel, et ensuite il vous reste à pratiquer chaque fois que vous mettez un pied devant l'autre.
Ha j'oubliais, en pratique également quand vous gonflerez vos poumons !

Vous savez marcher et respirer, mais vous pouvez apprendre à mieux le faire.
Vous savez cuisiner et vous pouvez progresser non ? En général on sait déjà cuisiner quand on va à un cours...

Tout ce que j'ai appris est transposable à ma vie quotidienne.

J'ai retrouvé mes sensations en foret, le lien aux arbres, mais cette fois-ci, non seulement je voyais leur flamboyance monter vers le ciel, mais je me suis reliée aux racines qui plongent dans les tréfonds de la terre.
j'ai pensé à cette phrase de St Exupéry, quelqu'un qui a appris la présence en étant pilote de guerre, double raison d'être vraiment là au moment présent d'ailleurs...
Cette phrase m'avait tant touchée alors qu'elle est peu connue.
C'est une plante qui parle en référence à une caravane qu'elle a vu passer dans le désert (un autre endroit où l'on doit être vraiment présent !).
"Les hommes n'ont pas de chance, ils n'ont pas de racines et le vent les emporte bien facilement"...
En marchant, on peut prendre conscience de ses racines avec la terre justement, et cette énergie qui nous alimente.

Publié dans Sport

Commenter cet article

mamalilou 16/07/2009 02:55

ton billet est magnifiqueet c'est le dernier pour moi, avant le dodo...une journée bien remplie, et de la marche forcée...il est vrai que le petit vélo dans la tête n'est pas compatible avec la non pensée contemplatrice de la marche yogique...belle nuit te souhaite...

Art Vandelay 16/06/2009 13:17

C'est vrai que c'est sympa la marche... et encore plus en forêt... c'est vraiment sentir ne faire qu'un avec la nature...;-)