Le service militaire servait bien à quelque chose !

Publié le par Liane

Un sujet.... sujet à polémique ! Mais je m'en sert pour parler de ce que j'ai appris en formation, au sujet de nos comportements humains...


Je m'étais toujours dit qu'ils supprimaient l'un des derniers rites de passage avec ces quelques mois d'entrée dans l'âge adulte... J'ai donc levé l'oreille en entendant une confirmation de ce que je sentais bien ! Certes de mauvais souvenirs pour certains, et puis personne n'est fan de guerre certes...

Je vous explique... Je viens d'enchaîner un stage de massage (oui, oui, vous pourrez en savoir plus aussi !)

et un stage de...

Neurosciences comportementales et cognitives....

Je vous mets les 3 mots à la suite parce que ça fait bien n'est-ce pas !

Bref, après avoir bien trituré le corps (tout le corps !), je suis allé triturer les neurones (pas tous !)  !


Donc c'est très simple, grâce aux connaissances sur le cerveau, on explique notre comportement et notre manière d'apprendre, et nos relations sociales etc. On ne peut pas échapper à notre comportement physique, et tout est physique, même ce qui parait ne pas l'être.


Et le service militaire là dedans ?

Attendez un peu.

D'abord, notre cerveau est en plusieurs parties, dont le cerveau paléo-limbique.

C'est le cerveau qui gère entre autre notre position hiérarchique de type "meute".

Ce statut est très fixe pour chacun d'entre nous, au point que le cerveau doit être sollicité pendant 6 mois avant que le curseur sur la ligne dominant - soumis ne puisse bouger !


Bien sûr, il bouge par ailleurs, mais il n'aime pas, et fait des compensation en yoyo fort désagréables et à l'origine de la majorité de nos problèmes de vie... Bref, trop ou pas assez, c'est gênant.


Attendez ! J'entends déjà vos remarques !

D'abord vous lisez 1page,

j'en ai fait 2 jours,

l'enseignante en a fait 4 ans après avoir tourné 2 ans autour pour vérifier que ça valait la peine !

Et jacques Fradin, c'est plus de 30 ans de recherches.

Alors si vous contestez quelque chose, notez la piste... pour trouver l'info qu'il vous manque....

Moi mes petits arguments, je les ai mis au placard !


Alors si vous vous sentez peu concerné et au dessus de tout ça, d'abord vous avez des illusions, et vous pouvez être dans un brave milieu ça tombe bien, et puis ce cerveau est bien loin de fonctionner tout seul, ils sont 4 à fonctionner ensemble.

Un très dominant, c'est le chef de bande typiquement. Un très soumis, c'est quelqu'un qui s'excuse pour tout tout le temps. Qu'on soit plus soumis ou plus dominant, on est toujours bien à sa place, et monter ou descendre trop vite, c'est très désagréable, genre saut à l'élastique qui yoyote.


Donc j'en arrive à mon service militaire !


Rappelez-vous que ce cerveau a besoin de travailler dans un sens ou dans l'autre pendant 6 mois sans discontinuer avant de bien vouloir effectuer un changement durable !

(Je ne jette pas la pierre à ceux qui sont contre l'armée pour des raisons éthiques, mais il faut inventer d'autres choses, qui suivent bien le fonctionnement réel de l'être humain... Supprimer sans remplacer, pour moi c'est toujours une connerie car on ne pense pas à tout.)

Donc !

Le service militaire durait plus que 6 mois, et permettait de niveler le plus possible de monde vers le milieu, ce qui est socialement très intéressant. Au fait, cela ne veut pas dire uniquement niveler vers le bas, mais aussi remonter ceux qui en ont besoin, l'idéal étant de tendre vers un juste milieu.

(et de permettre un bon fonctionnement des autres cerveaux pour avoir des dominants capables d'assumer des postes à responsabilité, des vrais leaders. Le faux leader, le "dominant" pur, fonctionne en effet sur le cerveau paléo, qui n'a pas le sens des valeurs).

Pour avoir vu des reportages à ce sujet ("redressage" efficace de délinquants à condition d'une immersion), je me rappelle de la fin de ce reportage, avec ces jeunes qui luttent en empilant des sacs de sable pour bloquer une inondation, en vain.

Et ce qui est chouette, c'est qu'une fois que le cerveau paléo-limbique fonctionne tranquillement, il laisse accès aux niveaux du dessus, le néo-limbique (celui du sens des valeurs), et le néo-cortex (l'intelligence).


Des sites de l'IME (approche de santé aussi bien que du comportement, nos hommes politiques passent par là bas.... Et approche pour les entreprises, leurs tests sont parmi les meilleurs) :

http://www.ime.fr/

http://www.ime-belux.eu/asp/accueil/index.asp

Publié dans Pensées

Commenter cet article

Art Vandelay 02/12/2008 10:29

Salut je t'ai tagué : http://willtopower.over-blog.com/article-25367253.html Bises.

Liane 23/12/2008 20:17


Argh, l'aurais pitète fallu que je fasse quelque chose...


Reynald 02/12/2008 01:04

Chère Liane,
J'avais bien compris que tu parlais de cette partie fondamentale du cerveau qui gère les instincts d'ordre animalier. Fort du principe qu'une maison ne sera que ce que sont ses fondations, c'est le formatage de cette partie du cerveau qui fera l'individu. Culture, intelligence, instruction n'étant que l'habillage. Autrement dit: un baboin avec une Rolex reste un baboin... voila pour les politiciens.
Pour les chefs d'entreprises, j'épargne totalement les patrons de PME qui travaillent avec leur argent, et je maintiens pour les PDG (la plupart), mon opinion (disons pour êtte gentil) "réservée".
Une réflexion un peu hors propos, mais pas totalement.Je crois que l'handicap majeur de la France est l'autosatisfaction des français. Ils regardent tous en bas de l'échelle pour se dire: "nous sommes parmi les meilleurs".
Les Allemands regardent vers le haut en se disant: " Lesquels faudra-t-il encore dépasser".
Tu voudrais remplacer le service militaire pour retrouver un rapport continu de même type sur une période minimum de six mois, si j'ai bien résumé...En principe, ce devrait être le rôle de l'éducation nationale. Ce serait même son premier rôle que de sociabiliser les mômes au fur et à mesure du développement de leur cerveau. Enfin, ce serait...Chez Ruquier, Darcos avait avoué avoir été un mauvais élève, la confession était inutile, çà se voit tellement...Ce qui manque aux petits français, ce sont des leçons de civisme, savoir comment çà fonctionne la société. Et là je reste encore dans les caves de l'inconscient.Pour rebondir sur les propos de ppm00, L'esprit de solidarité est relié à l'instinct de survie ( et pas seulement à l'armée).Pour revenir au début du sujet, j'ai du être carencé à la naissance, car je ne supporte pas, vicéralement, les ordres. Donc côté soumis, c'est pas çà.
Et pour ce qui est d'en donner, ben, c'est pareil...J'insiste, ce n'est pas une construction intellectuelle.
Comme promis, j'ai été voir IME.fr. Enfin, j'ai survolé pour en saisir l'esprit. Je ne suis pas emballé, j'y vois une fabrique de technocrates et inévitablement je pense à Coluche...
amicalement, reynald

Art Vandelay 01/12/2008 19:59

Propos intéressants. Mais il est vrai que le service militaire était surtout un moyen de "devenir un homme". Ce serait plutôt devenir DES hommes. En effet, le groupe est tout et l'individu n'est rien dans ce genre de "camp de vancances"... Commet peut-on devenir un homme (et récemment une femme) à part entière si l'on nous oblige à rentrer dans un troupeau...?
Sinon, pour les autres façons de "devenir un homme", Alice Lewis les a toutes énumérées...

alice.lewis 01/12/2008 19:16

Désolée de ne pas adhérer du tout à tes hypothèses.Pour moi, le service militaire ne sert qu'à faire perdre un an aux mecs qui pourraient faire autre chose durant ce temps. Quant aux rites de passage, notre société en a trouvé bien d'autres, tout aussi cons: l'alcool à outrance, la baise gratuite liée au mépris de la femme, la consommation exagérée de gadgets électroniques etc. L'armée était pour eux aussi destroy que les nouvelles valeurs débiles. En ce qui me concerne, je suis ravie que le service militaire n'existe plus. je constate d'ailleurs que parmi les potes de mon âge, ils ont tous réussi à se faire exempter ou réformer. Quant aux "intellectuellement carencés", ils peuvent se faire récupérer chez la flicaille.
Sur le sujet des "leaders, dominants et autres soumis", rien ne vaut pour moi les recherches du Pr. Hubert Montagner.

ppm00 01/12/2008 15:47

Merci d'avoir fait le travail du blog :)
Je ne connaissais pas la nuance entre cerveau reptilien et le paléo-limbique, je parlais probablement du cerveau reptilien. Enfin, d'un truc bien enfoui pas facile à décrire avec des mots, mais qui pourrit bien la vie à l'encontre de toute considération rationnelle !
J'ai retrouvé ça dans mes bookmarks, mais j'avoue ne pas avoir tout lu : http://www.anatomie-humaine.com/Le-Cerveau-2.html http://www.primals.org/whatisprimal.html
Je vais aller voir tes liens, cela semble instructif.