Aimer peu, être beaucoup !

Publié le par lyanne

Encore un titre et texte de  conférence  (André Moreau, philosophe)

"L'amour n'a pas rempli son office en occident... Il a demandé de s'oublier au profit de l'autre. Oubli de soi et amour ont été les deux grands principes du christianisme. Ils ont abouti à la névrose, à la dépression, à l'ignorance de soi et au sentimentalisme larmoyant.
Ce qu'apporte le "jovialisme" (philosophie systématique du bonheur), c'est que l'amour se subordonne à l'être, et que sans être aucun amour n'est possible. Celui qui n'est pas lui-même n'aime pas véritablement. Il s'accroche ; il veut posséder. Il est faux de penser que l'amour sauve...
Car l'amour n'a jamais été vraiment libre."

... D'autant moins libre que l'amour chanté dans nos chansons est une drogue dont on rêve !
En fait, l'autre n'empêche jamais d'être soi, il permet même de l'être, dans chacune de nos réactions, si on le veut bien.

Publié dans Hommes et femmes

Commenter cet article

Michel 07/06/2008 20:11

Bonjour,

et si aimer c'était être?
Sous réserve qu'aimer ne soit pas le résultat d'une attente, d'une dépendance, d'un attachement, d'une illusion parmi d'autres.......

Liane 22/06/2008 13:15


Et si aimer était ce qu'il y a là où il n'y a pas de peur ?


Moun 30/05/2008 20:28

Très intéressant et comme les valeurs judéo-chrétiennes ont fait du mal...
Le jovialisme, est-ce s'aimer soi-même pour aimer l'autre ? ne pas idôlatrer pour exister...
A bientôt

Liane 30/05/2008 21:56


Bonjour Moun, as-tu trouvé mon petit poème qui se cache au mois d'avril ?


partoutzen 21/05/2008 09:33

Pfiou !

Ma première impression : l'amour EST.

A nous de le recontacter en nous.
A nous de retrouver notre propre liberté.
Alors seulement nous pouvons nous aimer.
Alors seulement nous pouvons nous unir en Amour.

L'oubli de soi ou ses avatars romantico-chrétiens de se "donner corps et âme" sont les pires travers dans lequel l'Amour peut s'enliser.

Avec un brin de provocation, j'utilise souvent cette image :
"Si tu te donnes Corps et Ame, à toi que reste il ?
Si l'Autre s'en va il te les rend ou tu te retrouves dans le néant ?"

L'Amour est liberté. L'Amour est frémissement.
L'Amour c'est la Vie.

ps : merci une fois encore pour cette ouverture... je ne connaissais pas le jovialisme, amusant vu mon mail.

mahé 15/05/2008 22:02

Sourires d'une âme-proche... amitiés souryennes
Mahé - Isère à 30mn de Lyon

lyanne 15/05/2008 23:56


Hello, tu vas au salon vivez nature à eurexpo ce week-end ?


Lilith 14/05/2008 23:33

Ou a contrario, est-ce qu'aimer beaucoup est être peu ?... Là est la question...

lyanne 15/05/2008 23:48


Aimer beaucoup, c'est avoir peu peur !

En fait, aimer peu, il le dit au sens de l'amour passionné qui rend dépendant je pense.