Sexualité consciente

Publié le par lyanne

J'y étais :

http://www.revue3emillenaire.com/actualites/actualites.php?menu=actualites&page=auteur&idx=42


Titre de la conférence : 
Sexualité consciente.
De l'orgasme multiple à la métaphysique du sexe. 

3 remarques préliminaires !
- Cela ne s'adressait pas qu'aux hommes, malgré le texte si vous cliquez sur le lien. Mais au moins, il y avait enfin parité dans une salle !
- Cela n'est pas comparable aux techniques de tantra. Pas d'exercices musculaires ou respiratoires, mais utilisation du son. 
- Le mot multiple est plus à comprendre en multiplicité (et non intensité) de plaisirs différents qu'en nombre d'orgasmes. C'est une interprétation personnelle, car je pense que la palette de couleurs féminines a plus de variété non ?

Il s'agit donc de produire un son grave pour produire de la résonance dans le corps. Il va comme aspirer vers le haut le désir ou plaisir sexuel, de façon à le répandre dans le corps. La densification d'énergie produit un état similaire à un état de conscience modifié, c'est à dire comme un orgasme, mais plus de quelques secondes ! D'où l'aspect métaphysique dont il parle, avec la possibilité d'utiliser cette force, qui est la force de vie, dans toute création.

Cette pratique peut se faire seul, ou seul en étant avec son partenaire (Heu, lui expliquer les sons, ou alors arriver au stade de s'en passer), ou à deux. Il est possible d'échanger cette énergie, de la faire tourner entre les deux corps,
si les deux ont ...
cette chance mutuelle
de savoir ce qu'est un chakra,
de sentir cette circulation d'énergie,
et de savoir qu'on peut capter l'énergie de l'autre...

La disparité du public dans la salle rendait le message difficile à faire passer je crois, et j'avoue ne pas toujours avoir réussi à suivre, j'ai eu beau essayer de me mettre dans des états d'écoute variés, pour essayer de ressentir son expérience derrière ses mots. En fait, je ne pensais pas pouvoir comparer avec mes propres ressentis jusqu'à ce qu'il dise qu'il devenait par la suite possible de se passer du son. Tilt, donc possible... donc je suis allée lui demander, et malgré une description différente de la sienne, il a confirmé que ça devait être ça. Bref, à voir avec son CD pour que je compare !

En fait, c'est très simple, du moins de mon point de vue. Je pars du désir, c'est une énergie. La bonne nouvelle pour ceux qui ne savaient pas ce que pouvait bien être cette mystérieuse énergie, si vous avez déjà ressenti du désir, en fait vous savez ce qu'est l'énergie aussi bien que Monsieur Jourdain savait ce qu'était la prose !

Par l'imagination, la pensée, je fais monter cette énergie, ce ressenti, à la verticale dans le corps, jusqu'à la tête. Il est possible de la faire monter et descendre, ou de revenir en chercher plus dans le ventre, pour l'envoyer dans le corps. L'état obtenu est un rayonnement, une joie, un état d'amour. On se sent comme un soleil. A moins que ce soit nucléaire, d'ailleurs parfois les réactions s'emballent !   ;-)

Il m'était venu une idée lundi dernier, celle de vérifier à quoi ressemblait une fleur de lotus, en cherchant des photos sur Internet. D'ailleurs il y a plein de lotus jaunes sur une affiche dans le métro de Paris ! Je crois avoir compris une partie du symbole de rayonnement... 



http://www.tantraduson.com
http://www.multiples.com  (en anglais)

Publié dans Hommes et femmes

Commenter cet article

partoutzen 07/05/2008 11:49

Dhikr et Zikr se regardent dans les yeux ? mais non ... c'est un miroir :-)

Il me semble que c'est la même chose : des mantras version soufie.

En plus de cette forme de litanie, les Zikr/Dhikr font appel à la respiration, et parfois à des danses, mouvements.

L'état de conscience modifié est le propre de toutes ces méditations actives , d'où qu'elles viennent. Certains zikr sont (pour moi) des outils de recentrage extraordinaires, pour aller au coeur de Soi.

Pour les liens de téléchargement : via mail, copyright oblige...

partoutzen 06/05/2008 21:00

judicieuse remarque :
Toutes ces méditations n'ont un sens ... que lorsque nous n'en donnons plus.
Lorsque qu'ayant pratiqué jour après jour, nous les redécouvrons à chaque fois : sans rien attendre, dans le lâcher prise, sans attente.

Il faut en cela être particulièrement conscient, et être attentif aux recherches de "trips énergétiques" dans lesquelles nous pourrions vite tomber.

Pour les sons soufis, j'ai, si ça t'intéresse, deux Zikrs (que tu évoques), dispo en téléchargement, et une soufisonotèque bien garnie :-)

lyanne 07/05/2008 08:11


Tu veux dire Dhikr ? Ou bien je ne connais pas le mot Zikr.
Où peut-on télécharger ? Je n'en ai jamais entendu en fait.


lyanne 06/05/2008 11:47

Je n'ai pas plus d'avis sur sa méthode, je la sens juste par contre dans une chose :
Il parle de vivre chaque fois comme si c'était la première, exactement ce que j'ai écrit dans un autre texte (vierge).
Donc écoute, ouverture à l'inconnu, sans attente.
Oui je sais, c'est dur de s'ouvrir à l'inconnu une fois qu'on sait (croit savoir) !
Je trouve vraiment que ça vaut la peine d'arriver à l'inconnu dans le connu. C'est une application non mentale du fameux proverbe "tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien".

partoutzen 06/05/2008 10:42

Merci pour cette info, je ne connaissais pas cette personne.

L'animateur, Alexandre QUARANTA, utilise simplement la prise de conscience de certains chakras.
Comme il le signale sur son site, Mantak Chia, Margo Anand l'ont aussi fait, d'un manière plus "globale"

L'idée est bien d'être en conscience dans ses chakras, quel qu'en soit le moyen : respiration, son, vibration, pulsing, visualisation de couleur, minéraux, etc etc etc

J'ai une vraie curiosité : pourquoi s'orienter sur quelques chakras spécifiques ?

Pour ne parler que de moi, je préfère "travailler" sur l'ensemble des chakras, en laissant l'énergie circuler dans tout le corps.

Pour ceux que le concept sons/chakras intéressent, il existe une méditation d'Osho, le Chakra Sounds Meditation, pour se familiariser avec ce type de travail.

Nb : ne pas confondre chakra et shakira, ça n'a rien à voir :-))

lyanne 06/05/2008 11:44


Si, si, les deux peuvent concerner la musique !
Je signale aussi certains chants à sonorités graves chez les soufis (spiritualité de l'islam). Ils sont chantés en groupes  d'hommes (les femmes ne peuvent pas produire ces graves je pense, et
par contre l'effet sur nous serait de nous faire "partir" !)
Par rapport à Mantak Chia et Margo Anand, grâce au son, il dit ne pas faire de rétention forcée par les muscles. Pourtant, le côté retenue de barrage est une manière de faire augmenter le
niveau d'énergie par le désir. Dans le mot "multiple", il y a le nombre, mais surtout je crois, la variété.


frederic 01/05/2008 15:22

C'est frederic, message que tu supprimeras car il ne merite pas diffusion mais c'était pour savoir comment on pouvait echanger sur ton blog. J'ai eu il y a longtemps une experience tantrique qui m'avait enchanté. On en reparle as soon as possible.
Frederic.

lyanne 01/05/2008 16:39


Une question qui mérite réponse : tu es au bon endroit pour échanger, en laissant des messages, auxquels je peux répondre, et qui peuvent appeler d'autres commentaires aussi !