Je sais que je suis née

Publié le par Liane à 2

Quel âge j’ai ? Je joue dans le bac à sable.
Papa maman au balcon sont plus désirables.

Car j'ai levé les yeux, l’espace s’est déchiré,
La foudre fait mal, entre ciel et terre. 
Premier souvenir d’être née,
De père et mère.

Entre les étages, le fil était trop fin,
Entre eux il était si fort.
J’étais séparée, j’ai tendu la main,
J’ai appelé, de tout mon corps.

La sentence tombe :

Que je reste en bas.
Elle tombe de là haut,
Et moi je la reçois,
Je reçois ces mots 

Comme une Pierre.  

N’ont-ils jamais pêché eux ?


Salka, Sigur ròs : http://www.deezer.com/track/193383 

PS : Histoire vraie, et les boutons étaient trop haut, on m'a retrouvée dans l'ascenseur !

Publié dans Moi

Commenter cet article

Moun 31/05/2008 10:33

Je reviendrai le lire car je ressens un malaise qui me dérange et j'en ignore la raison ! Ce n'est pas dû à ton écriture, je te rassure !
Amitiés

Liane 31/05/2008 11:04


Alors j'ai peut-être bien communiqué le ressenti de ce souvenir... Qui est même plus qu'un malaise, car j'ai le souvenir d'un choc en voyant mes parents tous les deux sans moi ! Et leur refus à ce
que je les rejoigne.
Pour moi c'était un rejet fort, comme celle qu'on rejette et lapide dans la bible, il y a donc de la culpabilité, qu'est-ce que j'ai fait pour être rejetée ? Je l'ai ressenti aussi au travers de
mon éducation catholique.
Il y avait aussi de la jalousie, puisqu'il y avait mes DEUX parents ensemble.
En même temps, je sais que ce souvenir et ce choc viennent du fait qu'un jeune enfant prend progressivement conscience d'être séparé de ses parents, d'où l'apparition de souvenirs personnels.
Mon souvenir des bottes (raconté au dessus) n'est pas douloureux mais traduit aussi cette prise de conscience d'être une personne !